Retour accueil

Vous êtes actuellement : Archives  / A.S.H. 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Rapport de Jury CAPA-SH 2005

mercredi 21 décembre 2005

Rapport du Jury CAPA-SH 2005 disponible sur le site du rectorat de Guadeloupe.

Nombre de candidats examinés : 9 dont 7 à ST MARTIN

Nombre de propositions favorables : 2

Nombre de propositions défavorables : 7

Nombre de CAPA-SH en SEGPA : 4

Nombre de CAPA-SH en UPI : 1

Nombre de CAPA-SH en CLIS : 2

Nombre de CAPA-SH en CLAD : 2

Attitudes et comportements des élèves dans les situations d’examens :

- Actifs, dynamiques, impliqués, volontaires, convenables sauf pour deux élèves en SEGPA qui vivaient en cours un rapport de dominants à dominé assez bien géré par l’enseignante.

Attitudes et comportements des enseignants en situation d’examen :

Accueil et mise en route excellents dans la plupart des cas. En dehors du lundi de Pentecôte, l’environnement humain et organisationnel était réglé pour favoriser la réussite des candidats.

Les élèves sollicités, réagissaient même s’il leur arrivait de se tromper.

Deux enseignantes de SEGPA ont ignoré un petit groupe en situation difficile et ne sont intervenues auprès d’eux qu’en dernier lieu et timidement.

Les préparations de la classe étaient bien rédigées mais restaient en deçà de ce qu’on pouvait attendre dans la conduite de la classe et les procédures d’évaluations. Les difficultés et handicaps des élèves n’étaient pas toujours le guide de la mise en oeuvre pédagogique des contenus à adapter et non généraliser de manière uniforme.

L’impression générale qui se dégage c’est qu’il faut apprendre d’abord à enseigner avant de se spécialiser.

A l’entretien, les candidats ont du mal à répondre aux questions posées. Ils récitent ou tentent de ramener à ce qu’ils ont appris « par coeur » les éléments proposés à leur réflexion dans des questions simples et directes.

Le recul par rapport à la pratique ne se fait pas, l’explication des méthodes pédagogiques utilisées et leur rapport aux contenus et à la réalité concrète des élèves de la classe reste aléatoire, hasardeuse, contradictoire, évasive.

Souvent les candidats évitent la question posée pour répondre à côté quant bien même on les recentre sur elle. L’utilisation d’une « force de persuasion », d’un « bagout de circonstance », tente de tromper le jury qui reste vigilant et ne se laisse pas piéger, cela se retrouve davantage chez les candidats que chez les chez les candidates.

En conclusion, les candidats devraient en premier lieu apprendre à enseigner avant de chercher à se spécialiser sauf exception. Ils devraient bien analyser les besoins des élèves et leur projet individuel et/ou professionnel en SEGPA et leur proposer un enseignement adéquat, adapté tout en pratiquant une bonne gestion pédagogique de la classe.

La formation théorique doit permettre de s’orienter dans ses enseignements et les apprentissages des apprenants sans rupture avec la réalité concrète du terrain.

Les enseignants doivent apprendre à analyser leur pratique sans complaisance et cibler les points positifs et leur pourquoi les points négatifs et leur pourquoi et proposer des remédiations qui tiennent la route et qui répondent aux carences et besoins constatés chez les élèves.

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 4


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr