Retour accueil

Vous êtes actuellement : Archives  / L’action_pré2012 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Après le 28 septembre, restons mobilisés !

dimanche 1er octobre 2006

La grève nationale a été diversement suivie dans l’Education. 40% de grévistes dans les écoles, peu de présents devant le rectorat... Une délégation a été reçue par le recteur pour évoquer des problèmes majeurs de l’académie : la précarité dans les services du rectorat, le non renouvellement de contrat MGI et la remise en cause des 40% des ATER de l’université .

LE GOUVERNEMENT VOUS TROMPE !

Il affirme vouloir la réussite des jeunes, mais il supprime des milliers de postes et il aggrave les conditions d’étude : moins d’enfants scolarisés en maternelle, moins d’aide à l’école primaire et au collège, remise en cause de l’éduca­tion prioritaire (ZEP), surcharge des classes, orientation précoce et irréversi­ble pour les jeunes en difficultés, moins de formations en lycée professionnel, moins d’options en lycée, moins de passages en seconde, moins de poursuites d’études après le Bac... Le gouvernement ainsi que de nombreuses régions ont fait de l’apprentissage leur cheval de bataille, délaissant les formations en lycées professionnels. En réalité, près d’un quart des jeunes orientés vers l’apprentissage abandon­nent en cours de route et ceux qui restent n’ont quasiment plus de possibilités d’évoluer dans leur vie professionnelle. Après une élévation constante du niveau d’études ces 20 dernières années, c’est une scolarité au rabais, une école plus inégalitaire qu’on veut nous imposer : le strict minimum pour beaucoup et une formation complète seulement pour quelques-uns. Ils seront nombreux, en particulier des milieux populaires, à se voir proposer moins d’école. C’est un renoncement sans précédent à faire réussir tous les jeunes. C’est la raison pour laquelle nous serons amenés dans les mois qui viennent à nous mobiliser fortement comme nous l’avons fait dernièrement et victorieusement, contre le CPE !

Ce que veulent le SNUipp et le FSU

UNE ÉCOLE PLUS JUSTE, PLUS ÉGALITAIRE ET PLUS EFFICACE

Qui peut accepter que les droits à l’éducation soient différents selon le quartier où on habite, selon la famille dans laquelle on est né ? Dans une société où les inégalités et les injustices pèsent lourd, les responsabilités du service public d’éducation sont grandes.

Aussi, nous proposons :

● de faire travailler les élèves dans des classes moins chargées

● d’améliorer l’accueil et l’encadrement éducatif, de prévoir en nombre suffisant des personnels formés pour la scolarisation des élèves en situation de handicap

● d’accroître tous les personnels qui contribuent à la réussite scolaire et à la lutte contre les inégalités

● d’accroître les bourses et les aides sociales

● d’assurer une réelle mixité sociale dans tous les établissements scolaires

● de développer une vraie politique d’éducation prioritaire

● d’augmenter les moyens accordés à l’Université et de développer la recherche

● de faire mieux vivre la démocratie dans l’école, avec les parents et les jeunes.

Tout cela passe par des améliorations qualitatives du système éducatif, mais aussi par des moyens en augmentation et un budget 2007 à la hauteur des besoins.

Nous savons tous que l’école a un prix, qu’il n’y aura pas d’amélioration sans moyens supplémentaires !

Le 28 septembre est un premier avertissement à ce ministère qui tourne le dos à la jeunesse

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 16


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr