Retour accueil

Vous êtes actuellement : Archives  / L’action_pré2012 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Consignes syndicales 2007

lundi 15 janvier 2007

D’une manière générale, ne restez pas isolés. Evaluation Grande section / CP..., PPRE...souvent les demandes de la circonscription vont au delà des textes. Quand une demande vous paraît trop lourde, exigez les références des textes et reportez vous au BOEN. N’hésitez pas à contacter le SNUipp/FSU

La voie hiérarchique :

Comme tous les ans, les notes de service des IEN rappellent les règles administratives en ce qui concerne la façon de rédiger les courriers. Elles intègrent comme échelon de la voie hiérarchique, le directeur ou la directrice d’école.

Nous nous devons de rectifier : Le directeur, la directrice ne sont pas des supérieurs hiérarchiques. Ce sont des collègues, instits ou PE, qui assurent une fonction particulière au sein de l’école. Notre supérieur hiérarchique direct est l’IEN de la circonscription.

Échanges de service :

Ils ne peuvent se faire que sur la base du volontariat. On ne peut obliger des collègues à pratiquer ces échanges, y compris pour assurer l’enseignement des langues vivantes.

Réunions hors temps scolaire :

Les enseignants, adjoints ou directeurs, ne peuvent être qu’invités et non convoqués à des réunions hors temps scolaire, que ce soit par l’administration, la mairie ou les partenaires de l’école. La participation n’y est donc pas obligatoire.

Les collègues, les écoles ne peuvent pas être pénalisés par une non participation à ces réunions :

si des documents sont distribués, ils doivent parvenir à l’école, si des informations primordiales pour le fonctionnement de l’école sont données, les collègues doivent en avoir connaissance par un autre moyen.

Obligations de service :

Chaque enseignant à temps complet doit assurer 36 h de concertation réparties sur l’année en 3 volets : 18 h pour les conseils de cycle, 12 h pour les animations pédagogiques et 6 h de conseils d’école. Tout enseignant à temps partiel doit participer aux heures de concertation au prorata de son temps de service, en le répartissant sur les 3 volets. Il n’y a donc pas lieu de participer à la totalité des 36 heures.

Animations pédagogiques et frais de déplacement :

Si les animations pédagogiques se déroulent en dehors de votre commune de résidence, vous avez droit à des indemnités de déplacement. Demandez les fiches de remboursement à l’IEN ou aux conseillers pédagogiques de la circonscription.

Samedis matins :

Les collègues étant nommés sur quatre quart¬ temps (ou un mi temps et deux quarts) ne prennent pas en charge de classe le samedi matin. lis doivent être présents dans une de leurs écoles pour des questions de sécurité et de responsabilité mais ce temps leur est réserve pour du travail personnel en lien avec le fonctionnement de leurs classes.

Animations pédagogiques :

12 heures sur les 36 annuelles sont consacrées aux animations pédagogiques. Les IEN, après concertation avec les équipes pédagogiques, peuvent fixer les animations soit après la classe, soit le mercredi ou le samedi matin selon l’organisation retenue de la semaine scolaire. Les collègues par contre doivent justifier de l’utilisation des 12 heures ( travail à l’école, de l’équipe,..) et l’indiquer à leur IEN. (textes de référence : circulaire 91 012 du 15/01/91 ; décret 90 437 du 28/05/90 ; arrêté du 15111193 ; note de service 96 187 du 09/07/96, décret 90 437 du 28/05/90 modifié parle décret 2000 928 du 22/09/2000)

Les animations pédagogiques ouvrent droit au remboursement des frais de déplacement.

Le remboursement est subordonné à une convocation ou à un ordre de mission émanant de l’administration et si l’agent sort de sa résidence administrative (territoire de la commune où il exerce) et familiale (territoire de la commune où est situé le logement principal de l’agent). Un ordre de mission doit être remis à l’agent à l’occasion de toute sortie de la résidence administrative et familiale. Si ces conditions ne sont pas remplies (concertation avec les équipes, envoi d’un ordre de mission ou d’une convocation), il ne s’agit alors que d’une invitation ( non obligatoire).

BOYCOTT DE TOUTE ACTION PEDAGOGIQUE A CARACTERE COMMERCIAL SPONSORISEE :

Appliquons la directive ministérielle du BO n’30 du 2 septembre 1999 : « ... De plus en plus de concours et de journées thématiques sont proposés aux élèves et aux enseignants qui représentent, pour les organisateurs, un public ciblé ... Leur superposition finit par brouiller les messages et diluer les contenus. C’est pourquoi il est nécessaire de recentrer ces concours et journées sur les missions essentiels de l’école ... Par ailleurs, afin de garantir le respect du principe de neutralité de l’école et, comme le rappelle la circulaire du 27 avril 1995, il ne sera pas donné suite aux sollicitations émanant du secteur privé, dont les visées ont généralement un caractère publicitaire ou commercial... » Respecter la laïcité , c’est aussi refuser que l’Ecole publique soit instrumentalisée à des fins commerciales.

Frais de déplacement pour les personnels itinérants

Alors que leurs missions sont de plus en plus nombreuses, les collègues appelés à utiliser leur véhicule personnel (conseillers pédagogiques, personnels des réseaux, animateurs informatiques, intervenants en langue vivante ... ) n’ont pas de dotation kilométrique suffisante. Nos collègues refusent de rouler à leurs frais. Ils ont raison : aucun fonctionnaire n’est tenu au bénévolat. Le SNUipp soutient les collègues qui refusent de se déplacer sans une indemnisation à la hauteur des dépenses engagées.

Formation continue

C’est un droit, sans cesse remis en cause. Chaque collègue a droit à 36 semaines de formation continue, sur son temps de travail, durant sa carrière. N’hésitez pas à demander des stages de formation continue ! L’Administration doit vous remplacer, dès lors que vous avez été retenu(e) pour un stage. Ne cédez pas aux pressions.

Agressions envers des enseignants :

Les agressions contre des enseignants se multiplient : ne restons pas isolés, dénonçons les agressions ! Dans ces situations, la rapidité de l’information est essentielle
- porter plainte dans tous les cas d’agression qu’elle soit physique ou verbale,
- adresser le récépissé de la plainte (y compris par fax) au rectorat (cabinet de l’IA). En effet, sans dépôt de plainte, il n’est pas possible d’alerter la justice. Prenez contact avec l’Autonome de Solidarité. Dans tous les cas, prévenez le SNUipp.

Non-remplacement

Dans l’intérêt des élèves, pour le respect du travail pédagogique et pour la continuité du service public, le SNUipp / FSU soutiendra tous les collègues qui refuseront d’interrompre un remplacement. La solidarité conseil des maîtres / remplaçant doit s’exercer.

Maintien de la consigne de renvoi des élèves le 3ème jour

Modalités Le jour de l’absence, le directeur prévient l’IEN par téléphone. S’il n’y a pas de remplaçant, il informe l’IEN et le SNUipp, et adresse aux parents la mise en congé des élèves au plus tôt.

Si l’absence du maître commence le LUNDI..les enfants ne seront plus acceptés à partir du : JEUDI matin

Si MARDI...........VENDREDI matin Si JEUDI..... .......... LUNDI matin Si VENDREDI....... MARDI matin Si SAMEDI.............JEUDI matin

Durcissement de cette consigne dans le cas où l’absence du collègue est connue 8 jours à l’avance par l’Administration et non remplacée : les élèves seront mis en congé dès le lendemain (parents informés).

Signalez au SNUipp toutes les absences non remplacées.

Modèle de lettre de mise en congé des élèves, à reproduire et à diffuser dès le premier jour !

Madame, Monsieur,

Le maître (la maîtresse) de votre enfant, en congé depuis le__________et n’a pas encore été remplacé(e). Ses élèves ont été, depuis, répartis entre les diverses classes de l’école. Le bon fonctionnement de l’ensemble des classes se trouve ainsi perturbé : * l’arrivée d’élèves dans une classe, souvent d’un autre niveau, désorganise le travail de tous. * les élèves sont placés dans des conditions qui augmentent les risques d’accident et réduisent la qualité de leur travail.

Dans l’intérêt des élèves qui nous sont confiés, nous nous voyons contraints de vous demander de garder provisoirement votre enfant à la maison à compter du ...... et ce jusqu’à l’arrivée d’un maître remplaçant ou jusqu’au retour du maître absent. Gardez le contact avec nous pour en connaître la date. Notre action a pour but d’obtenir des pouvoirs publics les moyens d’assurer à nos élèves une scolarité normale en exigeant -ce qui est légalement prévu- que les maîtres en congé soient remplacés. Nous vous invitons à vous mobiliser et à participer aux actions que nous menons pour obtenir des postes dans l’intérêt des enfants. Les enseignant(e)s de l’école.

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr