Retour accueil

Vous êtes actuellement : ACTIONS 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Service minimum d’accueil

dimanche 13 janvier 2008

Mise en place d’un service minimum d’accueil dans les écoles maternelles et élémentaires en cas de grève des personnels enseignants du ler degré.

Afin de concilier au mieux la liberté des parents et celle des enseignants durant les périodes de grève, un service minimum d’accueil sera financé par le ministère de l’Education Nationale dans les communes volontaires. Le financement de ce service sera assuré à partir des fonds correspondant aux retenues sur salaire des enseignants grévistes.

Le montant de la participation que versera l’Etat est fonction du nombre d’enfants accueillis : il s’élève à 90 € pour 1 à 15 élèves accueillis, et au-delà, à 90 € par tranche de 15 élèves accueillis.

Son versement interviendra au maximum 35 jours après que le maire aura fait connaître à l’autorité académique ou à son représentant le nombre d’élèves ayant bénéficié de ce service.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 9 janvier 2008 Service minimum d’accueil : Non à la remise en cause du droit de grève.

Le ministre X. Darcos vient à nouveau d’annoncer sa volonté d’instaurer un service minimum dans les écoles, notamment organisé par les municipalités. Le ministre cherche à limiter la portée du droit de grève.

Le SNUipp s’opposera à toute remise en cause du droit de grève des enseignants des écoles. L’annonce du financement des dispositifs d’accueil municipaux par les retenues de salaire des enseignants grévistes constitue un véritable détournement de fonds !

Le SNUipp rappelle que le recours à la grève s’effectue toujours pour des raisons d’avenir et d’efficacité du service public d’Education, dans l’intérêt des élèves et des personnels.

Plutôt que d’un service d’accueil minimum les jours de grève, le ministre ferait mieux de répondre aux revendications des personnels :
- créations de postes d’enseignants,
- recrutements en nombre suffisant,
- transformation de l’école pour la réussite de tous. Cela nécessite une toute autre logique budgétaire que la suppression de milliers de postes dans l’éducation.

Le SNUipp appelle à participer massivement à la grève et aux manifestations, le 24 janvier.

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 30


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr