Retour accueil

Vous êtes actuellement : Archives  / L’action_pré2012 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

GREVE du mardi 27 septembre 2011.

vendredi 23 septembre 2011

SERVICE PUBLIC ET LAIQUE D’EDUCATION

Bientôt la liquidation finale ?

Le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, reconduit dans le projet de loi de finances de 2012, est un des leviers idéologiques de la restriction budgétaire immédiate, et à terme, du démantèle­ment organisé du service public et laïque de l’éducation, de l’enseignement agricole, de la jeunesse et des sports.

La Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) est une pièce maîtresse de l’affaiblisse­ment (suppression de postes, restriction et redéfinition des missions) méthodiquement organisé des ser­vices publics. Si on laissait faire, plus de 30 000 nouvelles suppressions de postes de Fonctionnaires d’Etat auraient lieu en 2012 après les 119000 de ces quatre dernières années, dont 14000 pour l’Educa­tion, qui s’ajouteraient aux 56 700 de 2008 à 2011.

Les acteurs de l’éducation n’en peuvent plus :

- fermetures de classes, classes surchargées,

- affaiblissement organisé des RASED,

- baisse de la scolarisation des enfants de 2 ans,

- intégration au rabais des élèves handicapés,

- mesures de réduction de l’offre et de la qualité des formations,

- démolition de la formation initiale et continue des enseignants,

- découragement et mise en difficulté des jeunes enseignants,

- détérioration des conditions d’accueil des élèves, des conditions de travail des personnels,

- difficultés à assurer des remplacements de qualité dans des conditions acceptables ,
- recours massifs aux personnels précaires.

- asphyxie des mouvements d’éducation complémentaires de l’enseignement public,

Les conséquences se font déjà lourdement sentir dans les établissements, les écoles, les actions post et périscolaires.

Ce sont les prémices d’une bombe à retardement.

À cet égard, les écarts scolaires qui se creusent à la défaveur des plus démunis socialement sont extrêmement inquiétants. Les équipes éducatives se retrouvent à devoir gérer de plus en plus seules des situations scolaires et humaines complexes, alors qu’une crise sociale touche durement les plus fragilisés, renforçant inégalités, injustices et fragmentations du lien social.

La jeunesse représente l’espoir et l’avenir de notre pays. Son destin est intimement lié à l’éducation et la formation. Le gouvernement trompe l’opinion en affirmant que l’on peut faire « plus avec moins », mais la France reste un des pays qui investit le moins dans son éducation et donc dans l’avenir.

Les suppressions massives de postes se combinent avec une avalanche de mesures inadaptées, in-cohérentes et précipitées qui maintiennent un système éducatif inégalitaire qui ne permet pas de lutter réellement contre l’échec scolaire, d’assurer la cohésion sociale et des perspectives ambitieuses et émancipatrices pour tous.

La nécessité d’une autre logique budgétaire et une transformation démocratique du système éducatif afin d’assurer la réussite de tous les élèves est au cœur de la grève du 27 septembre 2011.

manifestations et défilés Mardi 27 Septembre 2011

RDV 8h30 PLACE DE LA MAIRIE DE POINTE A PITRE

RDV 8H30 ECOLE NINA DUVERLY MARIGOT ST MARTIN

RDV 8H30 ECOLE MIXTE GRAND-BOURG MARIE-GALANTE

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 9


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr