Retour accueil

Vous êtes actuellement : Métier 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Comité Technique Académique du 3 décembre 2012

dimanche 9 décembre 2012

« Moins de sérénité dans le pilotage académique. Où comment passer de la politique de la casse totale à la politique de gestion des ressources humaines. Seule la mobilisation des personnels conduira à une revalorisation du métier ! »

La délégation FSU était composée de : TITULAIRES : GUY-LUC BELROSE –GUILLAUME MARSAULT - TONY PIOCHE – POMPONNE PATRICIA - SUPPLEANT : LAURENT LAUG

Après l’approbation du PV du CTA du 26 juin 2012, nous avons abordé les différents points de l’ordre du jour.

Concernant le premier degré, nous avons dénoncé les conditions de la rentrée 2012 marquée par l’annulation de nombreuses fermetures préjudiciables aux collègues et aux élèves et rendant difficiles le fonctionnement de certaines écoles. La CAPD placée en fin de septembre est encore une fois la preuve (s’il en fallait une) que le rectorat dans sa politique d’ajustement ne maîtrisait point la réalité du terrain.

Les représentants SNUipp-FSU ont rappelé que la gestion de la carte scolaire est obscure, conduite de façon bilatérale (ien de circonscription face au DASEN) sur le principe : « toute ouverture doit être compensée par une fermeture ». Une fermeture est une mesure mathématique, sans plus.

Nous demandons le retour des opérations de carte scolaire transparentes avec prise en compte effective des réalités des circonscriptions.

Concernant les mesures de septembre, nous avons demandé au secrétaire général le respect des règles administratives. Le recteur devrait rédiger un arrêté communiquant les mesures d’ajustement de rentrée... Encore un point mis en instance !!!

Sur nos questions diverses, peu d’engagement ; des réponses évasives ou encore des voeux pieux...

Indemnités Eclair, mise en œuvre de la part variable dans le premier degré

Quel est le montant 2011/2012 alloué à Indemnité ECLAIR ? Nombre de collègues bénéficiant de la part fixe, et de la part variable ?

Oui, les inspecteurs se sont rencontrés sur le sujet. Mais où peut-on consulter le cadrage académique ? Existe-t-il un taux médian ou maxi pour la part variable ? Quels critères ont-ils été retenus au regard des projets divers et variés ?

Bilan social des personnels de l’académie 2011/2012

Nous ne cessons de réclamer cet élément essentiel du pilotage académique. Le SNUipp constate que le rectorat de Guadeloupe persiste dans la gestion des moyens au moment où la commande ministérielle est la gestion des ressources humaines. Un conseiller carrière est en place et sa charge de travail est énorme. La cellule d’écoute fonctionne. Mais toutes ces personnes interviennent en bout de course quand les personnels sont à bout de souffle. Nous avons besoin d’un autre médecin ; il faut des actions de prévention. Le rectorat a dans ses tiroirs les 700 demandes de visite médicale réglementaire. A ce jour, pas une convocation n’a été envoyée…

Situation et avenir du GRETA

De nouvelles dispositions seront mises en oeuvre au regard des circulaires ministérielles…

Point étape des 5 postes ministériels liés à la politique de réussite scolaire

La question demeure posée car le DASEN est hors du département…

Point complet sur les missions académiques du 1er degré

(IEN–liste nominative des personnes rattachées à ces missions : lettre de mission /Maternelle / Maths/CASNAV /Maîtrise de la langue/Débuts de carrière/TICE).

Le ministère nous a imposé les ateliers sur la refondation de l’école, les débats ont été riches. Demeurent de nombreuses incompréhensions sur les missions, des ressources mal utilisées, des personnels déçus.

Pour le SNUipp-FSU il faut redonner du sens aux différentes missions du premier degré : (lettre de mission, bilan évaluation) et, si possible, recentrer certaines de ces missions comme l’illettrisme et le CASNAV .

Les personnels dans les établissements doivent pouvoir bénéficier de toute cette ingénierie afin de mettre en oeuvre des outils visant à la réussite des élèves.

On ne peut plus supporter que de nombreux postes servent de support à la gestion de carrière de quelques amis.

Inspection des établissements du 1er degré : protocole académique

Ici encore, nous dénonçons les délais exagérés entre l’inspection et le retour du rapport. Vous êtes inspecté. 4 mois plus tard, vous recevez votre note dans IPROF, 2 mois plus tard votre rapport vous est rendu pour signature ! Face à cette attitude entre mépris et dédain, un enseignant se sent-il reconnu ?

Mais, plus fort, les inspecteurs de circonscriptions proposent des inspections d’établissement sans même un protocole clair. Suffit-il d’annoncer la non notation pour calmer le jeu ? Après la visite, on vous invite à redoubler de travail sans plus… Même pas de compte rendu d’observations écrit... On nage en eaux d’inspections troubles au lieu de porter attention aux vrais problèmes de l’établissement scolaire.

Nous avons dit au secrétaire général, que ce calme apparent masquait une grande souffrance professionnelle. Il fallait sortir de la gestion urgente pour régler les problèmes quotidiens des personnels (retrait de salaires abusifs, non versement des indemnités, gestion des élèves, surcharge de travail, voire parfois harcèlement).

« APRES LE TRAVAIL, il y a du travail… ». Ce qu’on peut librement traduire par : « Seule une bonne formation du mercredi après-midi vous garantira le 1/4 point de notation au lieu d’un retrait de trentième.  »

Lors d’une audience à venir avec le DASEN( ex Inspecteur d’académie) , le SNUipp Guadeloupe reviendra sur tous ces points noirs.

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr