Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

SAINT-MARTIN : Réforme des rythmes scolaires

Des débuts catastrophiques

mercredi 18 septembre 2013

Alors qu’il a été annoncé que l’école de Saint-Martin était prête pour appliquer la réforme des rythmes scolaires dès la rentrée 2013 (alors qu’elle pouvait le faire en 2014), trop nombreux sont les dysfonctionnements.

Les sonneries de certaines écoles ne sonnent pas aux bons horaires et donc perturbent énormément les élèves. A cela s’ajoutent : absentéisme le mercredi matin (toutes les écoles), bras cassé pendant les horaires de cantine (Nina Duverly), travaux pas terminés et le pire est le fonctionnement du périscolaire.

En effet tandis qu’une somme très élevée est demandée aux parents (20 euros par élèves ce qui représente 200 euros par an et donc 400 pour deux enfants et 600 pour trois….), les enfants sont peu ou pas pris en charge et cela s’apparente à de la garderie. Dans une école maternelle les enfants étaient même en train de pleurer : ce n’est pas tolérable. Les parents, bien qu’ayant payé, n’ont pas eu d’information sur le début, fonctionnement, activités proposées etc. Le personnel encadrant n’est autre que le personnel de la collectivité à qui l’on a imposé de faire le périscolaire.

Nous sommes bien loin des recommandations du ministre qui indique que le périscolaire doit offrir aux élèves la possibilité d’accéder à des activités sportives, culturelles, artistiques qui contribueront à développer leur curiosité intellectuelle et à renforcer le plaisir d’apprendre et d’être à l’école. Enfin nous tenons à préciser que le périscolaire n’est géré ni par les enseignants, ni par les directeurs d’école. Nous ne sommes pas responsables de ces dysfonctionnements.

Le SNUIpp-FSU avait pourtant, et à de nombreuses reprises, indiqué qu’il était préférable d’attendre la rentrée 2014 avant de changer les horaires. En effet une bonne préparation était nécessaire pour que les enfants soient accueillis dans de bonnes conditions. Nous ne comprenons pas cette précipitation motivée probablement par l’appât du gain. Enfin, il est fort regrettable que dans l’école de la république, le périscolaire ne soit pas accessible à tous les enfants à cause d’un coût trop élevé.

Robin Nicolas Professeur des écoles et délégué du SNUIpp-FSU

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 12


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr