Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

PAROLES D’ ENSEIGNANTS : Payons pour Peillon ou les conséquences perverses de la réforme…

mardi 21 janvier 2014

« Pa ni lagen an kommin la ! An ké mété timoun la koté travay an mwen ! »

Cette phrase de mon beau-frère tourne dans ma tête depuis notre repas dominical. Je n’avais jamais pensé que la réforme des 4,5 jours provoquerait ce type de répercussions. Sur le chemin du retour j’ai furieusement réfléchi à tout cela. Le périscolaire va constituer un critère important dans le choix de l’inscription scolaire. Les parents vont se déterminer en fonction du périscolaire et faire jouer la concurrence entre les écoles et même entre les communes ! Les communes s’arracheront les animateurs compétents et diplômés. A ce petit jeu ma commune de résidence administrative va perdre au change. Elle ne pourra jamais rivaliser avec la « grosse » commune de la circo et encore moins avec les communes plus puissantes comme Pointe-à-pitre, Abymes ou Baie-Mahault qui proposeront plein d’activités… Nous perdrons donc des élèves et l’on fermera surement des classes… A quoi me servira une priorité de carte scolaire dans une circo où tous les collègues habitent à deux pas de leur école et où l’on assiste à un « exode des élèves » ? Un frisson me parcourt l’échine. J’ai galéré quatre ans à Saint-Martin pour pouvoir enfin rentrer près de mes parents et il faudra peut-être tout recommencer ! Pour faire face aux surcoûts de la réforme il faudra surement en plus augmenter les impôts locaux et au final je me retrouverai à payer un impôt Peillon ! Quand je pense qu’en Bretagne, les bonnets rouges parlent de pression fiscale excessive… En définitive on perdra des élèves, puis des classes et enfin les impôts locaux augmenteront. Vous avez dit triple peine ? Ce soir je vais mal dormir.

Un PE qui a perdu ces dernières illusions.

SPIP |
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 10


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr