Retour accueil
Accueil du site > L’action > DECLARATION COMMUNE FERC/CGT - FSU - SGEN/CFDT - UNSA-Education

DECLARATION COMMUNE FERC/CGT - FSU - SGEN/CFDT - UNSA-Education

vendredi 16 juillet 2004

Les fédérations FERC-CGT, FSU, SGEN-CFDT, UNSA-Education, tiennent à exprimer l’inquiétude des personnels de l’Education et de la Recherche publique face aux menaces de plus en plus précises qui pèsent sur le service public à la rentrée 2004. Les perspectives pour le budget 2005 sont tout aussi inquiétantes. La capacité du système éducatif à assurer l’ensemble de ses missions et à permettre la réussite de tous les jeunes se trouve compromise par la politique conduite par le gouvernement.

Ainsi le projet de transférer les personnels TOS et les missions, unanimement condamné par la communauté éducative, est maintenu.

Ainsi des suppressions massives de postes interviennent dans le second degré tandis que les créations dans le 1er degré sont insuffisantes pour répondre aux évolutions. Mais les projets vont plus loin, en tablant sur des réformes structurelles.

Des refontes importantes des cartes de formation pourraient avoir lieu, touchant en particulier les filières professionnelles et technologiques, qui scolarisent majoritairement les élèves issus des classes populaires. Quant au remplacement, il tend à être de moins en moins assuré.

De nouvelles ponctions mettraient en péril la qualité du service public, aggraveraient le recours déjà important à la précarité, privilégiant le recrutement de vacataires, privés de droits et de formation.

Les insuffisances en encadrement éducatif sont criantes, alors que l’augmentation des phénomènes de violence dans les établissements a mis en lumière le besoin en adultes qualifiés et que les écoles sont contraintes d’interrompre des activités éducatives.

Un millier d’emplois de personnels administratifs est supprimé à la rentrée 2004 et les démentis apportés récemment sur les prévisions ne permettent pas d’exclure une nouvelle saignée à la rentrée 2005.

Le gouvernement tente de revenir sur les engagements pris en matière de recherche et d’enseignement supérieur.

Les fédérations appellent le gouvernement à modifier des choix qui vont à l’encontre d’une politique ambitieuse pour les jeunes et la recherche.

Elles apportent leur soutien aux actions déjà programmées et invitent les personnels à se réunir à la rentrée pour faire le point de la situation sur le terrain et organiser de premières réactions. Elles se retrouveront en septembre.


SPIP | Se connecter
changez de style changez de style
Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 5


SNUipp 971, section GUADELOUPE 4107 capitaine Murphy Grand-Camp- ABYMES

BP 81 Pointe à Pitre Messageries 97005 POINTE A PITRE CEDEX

Tel : 05 90 21 66 40Fax : 05 90 21 67 40 Email : snu971@snuipp.fr